www.guevenatten.fr - Site officiel de la commune de Guevenatten, 68210 (Haut-Rhin) - Communauté de Communes de la Porte d'Alsace

vous êtes ici: Accueil » Vivre » Civisme

L'ÉCHO DU HÉRISSON

Consultez l'Écho du hérisson (D'r Egel Echo), le bulletin annuel de la commune de Guevenatten, pour revivre le quotidien et les temps forts de notre village au fil des mois :

Téléchargez l'Echo du hérisson annuel 2017 (1ère partie)

Téléchargez l'Echo du hérisson annuel 2017 (2ème partie)

Téléchargez l'Echo du hérisson annuel 2017 (3ème partie)

Téléchargez l'Echo du hérisson annuel 2017 (dernière partie)

 

Rendez-vous dans la rubrique dédiée pour télécharger les numéros des années précédentes.

Le civisme à Guevenatten

Dans une petite communauté villageoise telle que la nôtre, il est très important que chacun apporte sa contribution au vivre ensemble. C’est capital. Nous devons tous avoir le souci du bien commun et remplir les quelques devoirs qui sont les nôtres au sein de la famille Guevenatten.

 

 

Entretien des abords des propriétés

Il incombe à chacun de balayer, de  déneiger et d'entretenir le trottoir devant son habitation. Notre ouvrier communal fait de son mieux, il nettoie les caniveaux et les espaces verts, mais les trottoirs ne sont pas de sont ressort… Le jour où vous nettoyez devant chez vous, pensez à passer le mot à vos voisins : c’est tellement plus agréable de travailler à plusieurs et de finir par un petit moment convivial !

Nous nous souvenons tous de la bonne ambiance qui régnait dans le village le 6 mars 2006, alors qu’il avait neigé pendant plus de 24 heures la veille !

 

 

Taille des haies

Les haies sont nombreuses à Guevenatten : c’est très positif, car elle donnent un cachet champêtre à la commune et offrent abri et parfois nourriture aux oiseaux ! Mais chacun veillera à ce que sa haie n’entrave pas la circulation sur les trottoirs (pensez aux poussettes) ; des arbustes peuvent aussi gêner la visibilité des automobilistes qui sortent de leur cour… Généralement, une taille par an suffit amplement à contenir la vigueur des haies vives.

A propos des haies : savez-vous qu’il existe des aides pour supprimer les haies de thuyas et les remplacer par des haies champêtres (noisetier, charme, aubépine, etc…) favorables aux oiseaux et aux insectes ? Si vous êtes intéressés, prenez contact avec la mairie !

 

 

Feux

Nous sommes des gens de la campagne, des ruraux. Allez expliquer à quelqu’un qui a toujours vécu à la campagne, uff s’Land, qu’il est interdit de faire… un feu !
Cela n’a guère de sens. Alors, oui, il est autorisé de faire du feu. Mais attention ! Pas n’importe comment : dans le respect des règles de sécurité et dans le respect du voisinage.

Faisons du feu avec bon sens, comme cela s’est toujours fait, c'est-à-dire :
- rarement
- pour de bonnes raisons
- en ne brûlant pas n’importe quoi (pas de verdure qui crée des écrans de fumée, des branches sèches, et bien évidemment pas de déchets !! pas de plastique ni autres cochonneries !!)
- uniquement les jours sans vent, et à fortiori sans vent qui rabattrait la fumée vers les voisins…
- pas en été ou pendant les périodes de sécheresse lorsque les chaumes, les herbes sèches et les sous-bois ne demandent qu’à flamber.

 

 

Chiens

Rappelons que les chiens doivent être tenus en laisse lorsqu’ils circulent sur la voie publique, ceci afin d’éviter qu’ils n’entrent sur des terrains privés pour faire leurs besoins… Un chien qui s’échappe une fois pour faire le tour du village, cela peut arriver ! Mais il est très important que les propriétaires veillent à ce que les promenades quotidiennes de leurs chiens ne se fassent pas chez les voisins !

 

 

Bruit

Un village rural ne doit pas ressembler à une banlieue pavillonaire comme il en existe tant en périphérie de nos villes. Guevenatten doit être vivant. Et la vie, c’est bruyant : scie à ruban, tracteur, cloches de la chapelle, coq du voisin, oies de la voisine, tondeuse, sabots des chevaux, cris des enfants dans la piscine, etc.
Mais encore une fois, pensons que nos voisins sont comme nous : il y a des moments où, comme nous, ils aspirent au calme. Alors, oui, le dimanche par exemple, tout s’arrête. Et là, place au bruit des abeilles, au clapotis de l’eau du Bàchoffabrennla, au chant du loriot dans le Eichwàld et aux ronflements lors de la sieste. Il en va de même tôt le matin, le soir et les jours de repos collectifs…
Pas besoin d’arrêté municipal pour comprendre cela.

Et si jamais vous savez que vous allez faire du bruit alors qu’il ne faudrait pas (fête de famille, bricolage exceptionnel un dimanche…) PARLEZ-VOUS ! Entre gens de bonne volonté, on finit toujours par… s’entendre !

 

 

Gardes champêtres

Avant d’alerter la brigade verte pour une raison ou pour une autre, demandons-nous toujours :
- quand était-ce la dernière fois que j’aurais moi-même mérité sa visite ?
- ne vaut-il pas mieux que j’aille parler à la personne concernée ?

Mais s’il y a vraiment abus, débordement ou problème insupportable, alors oui, les gardes champêtres sont aussi là pour faire respecter l’ordre rural.

 

Retour en haut de la page